eglise dame blanche
tresor

Une autre fois, deux frères qui revenaient des champs rencontrèrent près du Goldigberg un tout petit homme. Il les salua poliment, bavarda amicalement avec eux et leur décrivit l'endroit où était caché un baril d'or et d'argent. Là-dessus, le bonhomme disparut...

tresor

Le Goldigberg, un tertre nimbé de légendes

Dans son compte-rendu de fouilles publié à Mulhouse en 1905 (Ergebnisse der neueren Untersuchungen über den im Ober-Elsass gelegenen roemischen Ort Larga), Karl Gutmann, instituteur et archéologue, consacre un chapitre au Goldigberg (p.31 et suivantes). L'extrait ci-dessous a été traduit de l'allemand.

Les habitants des localités environnantes sont aujourd'hui encore convaincus que l'intérieur du tertre recèle une immense trésor d'or. Il se trouverait dans une cave dont l'eau serait drainée vers le Largitzerbach par une conduite en pierre.

Les légendes racontent que de temps à autre apparaît au sommet du tumulus une dame aux cheveux dénoués, vêtue d'une robe blanche et ondoyante. Tantôt elle est assise sur une chaise, tantôt elle marche de long en large. Quelquefois des flammes jaillissent de la colline et de brillantes lumières l'entourent en dansant, montant, descendant, glissant à gauche ou à droite. On y a aussi entendu le son merveilleux de voix claires sans pouvoir en déceler l'origine.

Un jour, un jeune ouvrier vit la pioche qu'il maniait disparaître à l'intérieur de l'éminence qui résonna comme une futaille vide, tandis qu'un petit nuage de fumée s'en échappait. Les esprits gardiens des trésors avaient arraché l'outil des mains de l'intrus, qui prit la fuite en poussant un cri d'effroi.

Un homme de Largitzen, qui rejoignait nuitamment sa demeure, eut l'impression en passant près du tumulus de marcher sur de la paille. Il n'y accorda guère d'importance et rejoignit sa demeure sans autre incident. Mais lorsqu'il ota ses chaussures des paillettes d'or s'en échappèrent. Il réalisa alors que la paille qu'il venait de fouler était de l'or. Il se hâta de retourner sur les lieux, mais à son arrivée, les paillettes d'or avaient disparu.

haut de pagecloture